Entreprendre des études universitaires alors qu’on vit avec un handicap, un problème de santé mentale ou une difficulté ponctuelle peut présenter tout un défi. D’où l’importance de pouvoir compter sur des alliées telles que Geneviève Bergeron et son équipe. Loin des projecteurs, la nouvelle directrice au Soutien individuel et à l’apprentissage travaille avec doigté et tente de faire consensus afin que tous les étudiants, peu importe leurs limites, puissent exploiter leur plein potentiel.

Service d’interprète, soutien à l’apprentissage, mise en place d’accommodements, soutien psychologique et gestion de crise ne sont que quelques exemples d’interventions qui peuvent être effectuées. « Le besoin doit être satisfait et c’est en équipe que nous devons trouver des solutions, soutient Geneviève Bergeron. Comme tous n’ont pas la même sensibilité à l’égard de ces réalités, il est essentiel de les expliquer, afin de bien les faire comprendre plutôt que d’imposer une façon de faire. »

Ainsi, la directrice et son équipe doivent souvent sensibiliser les gens et s’assurer que ces mesures, qui reposent sur des besoins concrets, respectent les objectifs pédagogiques. « C’est très rationnel comme démarche, poursuit-elle. On examine ensemble l’objectif d’apprentissage et on met en place les conditions. Pour moi qui ai toujours œuvré dans ce domaine, il ne fait aucun doute qu’on doit croire en la diversité. Ces étudiants ont le même potentiel que tous les autres, mais leurs besoins sont différents. Grâce à la collaboration de tous, on peut désormais favoriser la réussite d’un plus grand nombre d’étudiants tout en préservant les exigences de leur formation. »

« Pour moi qui ai toujours œuvré dans ce domaine, il ne fait
aucun doute qu’on doit croire en la diversité. »

UNE GARDIENNE DE PHARE

Geneviève BergeronBien placée pour en témoigner, une étudiante contrainte à demeurer alitée explique que les actions et l’humanité de Geneviève Bergeron lui ont insufflé la bouffée d’oxygène dont elle avait besoin. « Je n’aurais jamais cru qu’une inconnue me viendrait ainsi en aide, confie-t-elle. Je m’attendais à trouver une porte close, mais elle m’a accueillie et soutenue. Geneviève a eu un très grand impact sur mon quotidien, bien plus qu’elle ne pourrait l’imaginer. Elle a été ma gardienne de phare, m’a redonné espoir. »

UNE CAPITAINE À LA BARRE

Dévouée, empathique, déterminée, bienveillante… Ceux qui côtoient Geneviève Bergeron ne tarissent pas d’éloges à son endroit. C’est le cas de Christine Smilga, psychologue dans le même service depuis sept ans. « De collègue, elle est récemment devenue ma patronne. Nous sommes très chanceux qu’elle soit là pour chapeauter tout le secteur Soutien individuel, y compris les services de soutien psychologique et de soutien à l’apprentissage. »

D’une efficacité redoutable, Geneviève Bergeron a vu son service prendre un essor incroyable en huit ans. De 272 étudiants soutenus par année, ils sont aujourd’hui près de 1 500 à pouvoir compter sur son aide et celle de son équipe. « Avec elle, nous sommes assurés de toujours nous rendre à bon port », conclut Christine Smilga. ∙

Photo : Bénédicte Brocard