Au fil des ans, Jean-François St-Pierre est devenu une sorte de star à HEC Montréal. Tout le monde le connaît ou l’a croisé sur sa route. Il travaille à l’École depuis près de 30 ans et son engagement auprès des étudiants est notoire. Voici le portrait d’un homme qui a « HEC » tatoué sur le cœur.

« J’aime voir un étudiant réussir. C’est ma plus grande satisfaction. »

Depuis son embauche en 1989, Jean-François St-Pierre s’est bâti une solide réputation à l’École. Après avoir été directeur de la librairie Coop HEC Montréal pendant 13 ans, puis directeur de la campagne annuelle de la Fondation HEC Montréal pendant quatre ans, il est responsable des relations avec les étudiants depuis 2014. Tous ces postes n’existaient pas : ils ont été créés sur mesure pour lui.
Ce qui l’allume particulièrement : la clientèle étudiante. « J’aime voir un étudiant réussir, affirme ce titulaire d’un D.E.S.S. en communications marketing (2009). C’est ma plus grande satisfaction. » À titre de directeur des Relations avec la communauté étudiante, Jean-François St-Pierre accueille les étudiants, les sécurise, les aide à se trouver un logement ; bref, il les accompagne. Il chapeaute également les associations étudiantes, c’est-à-dire 16 regroupements, dont quatre associations et près d’une centaine de comités. Il guide ainsi pas moins de 700 jeunes issus du mouvement étudiant.

Homme aux multiples talents, Jean-François St-Pierre s’engage à fond dans toutes sortes d’activités  (1) organisateur du tournoi de golf annuel de la Fondation 2010; (2) animateur du gala Prix Reconnaissance 2015; (3) cofondateur du Relais HEC Montréal, dont l’édition 2014 a permis d’amasser plus de 90 000 $ pour des étudiants dans le besoin et (4) organisateur du Prix du livre d’affaires – remise du prix Hommage en 2008 à Jean-Paul Gagné, éditeur du journal Les Affaires, en présence de Pierre Seccareccia, administrateur de sociétés.

Jean-François St-Pierre

Photo : Bénédicte Brocard

EXIGENCES ET RESPECT

« Quand on observe Jean-François dans le feu de l’action, une évidence s’impose : il est dans son élément, affirme Luc Bélanger-Martin, maître d’enseignement au Département de management. Travailler avec lui est simple, ce qui n’est pas toujours le cas dans le milieu universitaire. » Le leadership dont il sait faire preuve est empreint à la fois d’exigences et de respect. Laurent Simon, professeur titulaire au Département d’entrepreneuriat et innovation, le décrit pour sa part comme un être sympathique, volubile et curieux. « Jean-François aime les gens, ça se sent. C’est un pilier naturel de l’École », affirme-t-il sans détour. « Albert Einstein a dit : “La créativité, c’est l’intelligence qui s’amuse”. Cette citation représente bien la façon de travailler de Jean-François », ajoute Patrice Martin, un ancien collègue de la Fondation.

SOUTIEN ET FIERTÉ

Dans son rôle actuel, Jean-François St-Pierre travaille étroitement avec les étudiants qui prennent part – ou se préparent – aux compétitions universitaires, qui se déroulent tant sur la scène locale qu’internationale. Qu’il soit personne-ressource, entraîneur, juré ou organisateur, sa présence est, pour ainsi dire, multidimensionnelle. Et très appréciée, il va sans dire. Parmi ses autres faits d’armes : du temps où il était à la Fondation HEC Montréal, il a amené les diplômés à donner davantage en suscitant chez eux un réel sentiment d’appartenance à l’École. Cette appartenance, Jean-François la qualifie de « cocréation de valeurs ». Ce sujet l’intéresse d’ailleurs beaucoup. Tellement, qu’il complète actuellement une maîtrise à HEC Montréal sur ce thème.