La nouvelle antenne de l’École au centre-ville de Montréal misera sur un tout autre mode de fonctionnement : des aires ouvertes, notamment pour favoriser la collaboration et les échanges. Les équipes de travail devront donc adopter de nouvelles façons de faire. Pour s’assurer que cette transition s’effectue avec succès, la direction de HEC Montréal a confié la gestion du changement à la professeure titulaire Céline Bareil. Un défi relevé avec brio par cette experte en transformation des organisations et son équipe.

« Comme ce transfert supposait une transformation assez majeure des processus de l’École, la direction jugeait essentiel d’adopter une stratégie de gestion du changement pour encadrer et faciliter la transition », explique Céline Bareil, que la direction a impliquée dès le départ dans le projet. Dans un premier temps, l’experte a créé un comité de transition qui regroupait l’ensemble des directeurs dont les services seront transférés, en tout ou en partie, au centre-ville. L’objectif visé : préparer les équipes et surtout, réviser les processus pour anticiper le plus possible en amont, afin que toutes les équipes soient pleinement efficaces et fonctionnelles dès le déménagement.

IMPLIQUER POUR SUSCITER L’ADHÉSION

« Ce comité de transition a établi les priorités d’action qui ont mené à une vingtaine de projets de révision de nos processus. Cette aventure s’est donc vraiment déroulée dans un esprit de cocréation. Je ne suis pas arrivée avec un plan préétabli : nous l’avons créé ensemble, grâce à différents ateliers de travail et avec la complicité de la directrice du développement du campus et responsable du projet centre-ville, Loretta Cianci, et de son équipe. Avant d’être approuvée, chaque recommandation a été travaillée par un responsable et son équipe de collaborateurs, puis soutenue par un membre du comité de direction, ce qui a suscité une forte adhésion de toutes les parties. Nous avons aussi accompagné les gestionnaires et leurs équipes pour analyser l’impact de ce transfert. »

Céline Bareil

quote noire NOUS AVONS ACCOMPAGNÉ LES GESTIONNAIRES ET LEURS ÉQUIPES POUR ANALYSER L’IMPACT DE CE TRANSFERT.quote droite

CÉLINE BAREIL
Professeure titulaire, Département de management, HEC Montréal

Mais l’exercice ne s’arrête pas là : on a reproduit à petite échelle les futurs espaces pour permettre aux employés visés de vivre l’expérience de travail à aires ouvertes et collaboratives. Tous les groupes appelés à déménager ont donc pu tester leur nouvel environnement pendant six à douze semaines. Cette expérimentation leur a permis de s’approprier à l’avance les nouveaux espaces, mais aussi de tester de nouveaux outils, technologies et mobilier avant d’en faire l’acquisition à grande échelle. « Bien qu’exigeant, tout ce travail, y compris les communications en continu, permet de mieux gérer les appréhensions et le stress, ainsi que les attentes », conclut Céline Bareil.

AVANCEMENT DES TRAVAUX

Les huit niveaux du nouvel édifice seront montés d’ici la fin du printemps 2021 et l’installation des parois de verre qui forment le mur-rideau sera terminée au cours de l’été. Il reste beaucoup de travaux à réaliser, mais on peut déjà admirer la structure architecturale de l’édifice et son intégration harmonieuse au cœur du quartier des affaires de Montréal. ∙

flèche bas

POUR EN SAVOIR PLUS

• Avancée des travaux : hec.ca/centre-ville/en-images
• Visite en 3D des espaces intérieurs : hec.ca/centre-ville