De Taylor Swift au Super Bowl en passant par les Jeux olympiques de Sotchi, PixMob crée de la magie dans les plus grands spectacles de la planète. À ce jour, ses expériences immersives et ses performances lumineuses ont ravi quelque six millions de personnes dans plus de 1000 événements. Mais les ambitions de cette PME montréalaise ne s’arrêtent pas là : quatre diplômés racontent comment ils comptent la faire briller encore davantage.

PixMob

Plus de 90 % du chiffre d’affaires de PixMob est actuellement réalisé à l’extérieur du Québec, ce qui explique pourquoi cette entreprise est peu connue ici. Contrôlés par lumière infrarouge, les objets DEL qu’elle conçoit – ballons, bracelets, pendentifs – génèrent des effets colorés qui se synchronisent avec l’éclairage et le son des spectacles. « Grâce à cette technologie, nous sommes rapidement devenus des leaders mondiaux dans le domaine du divertissement », souligne Jean-Olivier Dalphond, associé et directeur commercial chez PixMob.
Toutefois, vendre sa technologie – si magique soit-elle – pour illuminer les événements les plus prestigieux du globe peut parfois prendre du temps et beaucoup d’énergie. Sans compter que ces événements sont, pour la plupart, uniques. Pour s’assurer une certaine récurrence, PixMob a donc décidé de diversifier son offre en s’attaquant au lucratif marché des congrès et des rassemblements d’affaires. Aux États-Unis seulement, ce créneau représente plus de cinq milliards de dollars par année.

P!nk

P!nk

P!nk

Festival d’été de Québec 2017 : les spectateurs illuminés ajoutent à la magie du spectacle de P!nk.

Ainsi, l’an dernier, la jeune entreprise lançait klik, une toute nouvelle gamme de produits connectés destinés aux organisateurs d’événements. Cette technologie permet notamment à chaque participant de sauvegarder en un « clic » toute information qu’il juge pertinente (contacts, contenus, etc.) et de la consulter par la suite. « En peu de temps, nous nous sommes taillé une place d’influenceurs dans ce marché dominé par les mêmes acteurs depuis une vingtaine d’années, affirme Charles Truong, chef de l’innovation numérique chez PixMob. Notre proposition novatrice en déstabilise actuellement plusieurs et ce n’est pas fini, car, grâce à la puissance de la science des données, ce produit continuera d’évoluer. »

Il faut dire qu’en matière d’impact, l’équipe de PixMob s’y connaît. L’expertise acquise dans l’organisation d’événements majeurs s’est d’ailleurs avérée fort utile au moment de lancer la plateforme klik. « Nous avions déjà les contacts, le savoir-faire et la capacité pour frapper un grand coup, raconte Simon St-Germain, directeur des communications-marketing de l’entreprise. Ainsi, plutôt que de gagner un client à la fois, nous avons fait vivre l’expérience klik à plus 30 000 personnes lors d’un événement tenu à Los Angeles. »

DÉFIS ET ENGAGEMENTS

Mais faire croître une start-up technologique comporte évidemment certaines difficultés. « Le financement est de loin notre plus grand défi, affirme Jean-Olivier Dalphond. La recherche et développement coûte très cher. Bien sûr, nous bénéficions de crédits d’impôts, mais les flux de trésorerie sont une bataille constante. C’est pourquoi nous avons décidé de réinjecter les surplus générés par la tournée mondiale de Taylor Swift dans le développement d’un produit – klik – susceptible de régulariser les rentrées d’argent. »

Flèche droite blanche

EN BREF

PIXMOB

  • Fondation : 2010
  • Secteur d’activité : technologies événementielles
  • Statut : entreprise privée
  • Nombre d’employés : 80
  • Siège social : Montréal
  • Positionnement particulier : créer des objets lumineux qui brisent la barrière entre la foule et la scène.
  • Ampleur : 350 événements par an
  • Marché : plus de 40 pays sur cinq continents
  • Distinction : Fast 50 2016 (20e rang au Canada)
  • Clients d’envergure : Taylor Swift, Arcade Fire, Super Bowl, Jeux olympiques de Sotchi, Eurovision, Tiësto, Heineken et Microsoft.
CHARLES TRUONG

quote noireC’EST UN DÉFI DE REFUSER CERTAINS PROJETS MÊME S’ILS SONT PAYANTS, AFIN DE NOUS EN TENIR À NOTRE VISION STRATÉGIQUE ET D’ÉVITER L’ÉPARPILLEMENT.quote droite

Déjà, cette stratégie semble porter fruits. « Un partenariat de trois ans a été conclu avec C2 Montréal, qui réunit chaque année 5000 décideurs et créatifs. Et, sans pouvoir révéler de noms, nous sommes actuellement en discussions très sérieuses avec des géants technologiques. »
Autre défi à relever : « Savoir refuser certains projets même s’ils sont payants, afin de nous en tenir à notre vision stratégique et d’éviter l’éparpillement », poursuit Charles Truong. Il est facile de partir dans toutes les directions lorsqu’on évolue dans une industrie en constante évolution. Pour maintenir le cap, on se demande constamment : “Qu’est-ce qu’on ne fait pas?”. »

Event Abu Dabi

The Electric Run 2017 – Abu Dhabi : Cette course nocturne unique s’effectue dans un déluge de musique et d’effets spéciaux. Cette année, les participants portaient des bracelets PixMob.

« Le choix de son équipe est aussi très important, ajoute Simon St-Germain. Une entreprise comme PixMob avait tout avantage à recruter des intrapreneurs. Lorsque que nous avons été embauchés, nous avons tous accepté des baisses salariales, parce que nous croyions au succès de cette entreprise. Nous y réalisons aussi plusieurs tâches connexes (Rires.), car nous nous y investissons comme si c’était la nôtre. »

 Cérémonie de fermeture 8e Jeux de la francophonie : PixMob y a déployé quelque 200 ballons LED.

Cérémonie de fermeture 8e Jeux de la francophonie – Abidjan 2017 : PixMob y a déployé quelque 200 ballons LED.

Au cours des trois prochaines années, les participants de C2 Montréal pourront utiliser la technologie klik.

Au cours des trois prochaines années, les participants de C2 Montréal pourront utiliser la technologie klik.

« L’humilité est d’ailleurs au cœur de nos valeurs, renchérit Charles Truong. Elle incarne notre capacité à nous ouvrir aux idées des autres et à travailler en équipe. Parce nous croyons que sans humilité, nous ne pouvons devenir les meilleurs. Cette valeur se reflète partout chez PixMob, et surtout dans notre processus d’embauche : nous souhaitons attirer les grosses têtes, mais pas les gros ego. Ils ne pourraient survivre ici. »
Une erreur à ne plus commettre ? « Concevoir un produit en pensant que tout le monde va l’acheter parce qu’il est technologiquement impressionnant, avoue Charles Truong. Il faut éviter de trop tomber en amour avec ses idées. Avec klik, nous avions juste oublié qu’il fallait d’abord en faire connaître le potentiel et créer le besoin. Nous avons été naïfs à ce chapitre et nous avons appris de nos erreurs. »

JEAN-OLIVIER DALPHOND

quote noireNOUS SOUHAITONS RÉALISER UN CHIFFRE D’AFFAIRES DE 100 M$ PAR ANNÉE ET DEVENIR DES LEADERS MONDIAUX EN CRÉATION D’EXPÉRIENCES CONNECTÉES.quote droite

PERSPECTIVES D’AVENIR

Où les jeunes gestionnaires se voient-ils dans cinq ans ? « Nous souhaitons réaliser un chiffre d’affaires de 100 M$ par année et être devenus des leaders mondiaux en création d’expériences connectées, et ce, tant en matière d’événements corporatifs que de spectacles à grand déploiement », lance Jean-Olivier Dalphond.
« Chose certaine, lors d’une récente séance de planification stratégique, il nous est apparu clair que notre objectif n’est pas de nous faire acquérir par une multinationale ou d’aller en Bourse, poursuit Charles Truong. À long terme, nous visons à construire une structure innovante et créative. Quoi, exactement ? Sous quelle forme évoluera-t-elle ? Nous ne le savons pas encore, mais l’important, pour nous, c’est de poursuivre notre ascension tout en restant à Montréal et en continuant à y créer des emplois de qualité. »

Robyn Colette et Jean-Olivier Dalphond

Flèche droite blanche

MINIBIOS

ROBYN COLLETTE
34 ans  Gestionnaire des ventes, PixMob
 MBA, HEC Montréal (2012)  Baccalauréat en sciences politiques, Université McGill (2005)
RÔLE Responsable de la force de vente.
APPORT Leader inspirant qui sait mobiliser les milléniaux.
FORCES Empathique, à la fois très humaine et très rigoureuse.
CARACTÈRE DISTINCTIF Force silencieuse qui sait rassembler par ses actions.
ARRIVÉE CHEZ PIXMOB Novembre 2013
JEAN-OLIVIER DALPHOND
35 ans  Associé et directeur commercial, PixMob
 MBA, HEC Montréal (2012)  Baccalauréat en développement international, Université McGill (2005)
RÔLE Développement corporatif et responsable du volet Divertissement.
APPORT Grande capacité à vendre l’émotion et la magie.
FORCES Esprit structuré et inspirant.
CARACTÈRE DISTINCTIF Communicateur hors pair qui fait arriver les choses.
ARRIVÉE CHEZ PIXMOB Janvier 2013

Charles Truong et Simon St-Germain

CHARLES TRUONG
36 ans  Chef de l’innovation numérique, PixMob
 MBA, HEC Montréal (2012)  Baccalauréat en génie informatique, Université de Sherbrooke (2005)
RÔLE Conception de produits et commercialisation de la plateforme klik.
APPORT Innovation et prospective.
FORCES Pensée systémique, polyvalence, capacité à traduire les besoins en développement technologique.
CARACTÈRE DISTINCTIF Techie brillant qui comprend les enjeux organisationnels.
ARRIVÉE CHEZ PIXMOB Mai 2015
SIMON ST-GERMAIN
35 ans  Directeur, communications-marketing, PixMob  D.E.S.S. en communication-marketing (2008)  B.A.A., ESG-UQAM (2005)
RÔLE Stratégie marketing, valorisation des marques et relations avec les médias.
APPORT Fort en réseautage, assure les liens avec le secteur des communications.
FORCES Pensée stratégique, habileté à bien positionner les projets.
CARACTÈRE DISTINCTIF Dit les « vraies affaires », ce qui évite la complaisance.
ARRIVÉE CHEZ PIXMOB Février 2016

Photo : Martin Girard, photographe – Eric Soulier, directeur artistique – Marilou Bergeron, coiffeuse-maquilleuse