Printemps 2024 – VOL. 22, N° 2

L’effet Dragon!

Par Linda Grondin

L’émission Dans l’œil du dragon a fait connaître de nombreuses jeunes pousses. Mais le jeu en vaut-il la chandelle pour ceux et celles qui y participent? Portrait de trois entreprises qui ont grandement bénéficié de cet « effet Dragon ».

Des ventes qui explosent!

Design Lambert propose des sacs véganes, chics et pratiques conçus par Mélissa Lambert, une entrepreneure montréalaise. Inspirée par son désir de combiner élégance et fonctionnalité tout en respectant ses valeurs éthiques, elle lance sa marque en septembre 2017, avec l’aide d’une designer.

Au départ, son modèle d’affaires se déploie principalement en ligne, mais elle comprend vite l’importance de permettre à la clientèle de voir, de toucher et d’essayer ses produits. En 2017, juste avant Noël, elle ouvre donc, dans le Vieux-Montréal, une boutique éphémère qui connaît un succès immédiat.

Sa participation à l’émission Dans l’œil du dragon en juin 2018 devient un véritable tremplin pour la notoriété et la crédibilité de son entreprise. Même si le partenariat conclu lors de sa prestation ne connaît pas de suite, elle bénéficie de précieux conseils. « Lors de l’enregistrement, mon entreprise n’avait que six mois. Nous étions deux, dont une étudiante, et nous prévoyions un chiffre d’affaires d’environ 250 000 $. » Autre avantage non négligeable : la visibilité. « Cinq ans plus tard, on me parle encore de mon passage à cette émission. »

Son conseil pour l’après-Dragon? « Préparez-vous à affronter la vague et à répondre rapidement à la demande, même si votre entreprise compte peu d’employés. »

Depuis, Design Lambert ne cesse de croître. La marque compte aujourd’hui plus de 200 points de vente au Canada, un magasin phare à Montréal et une boutique en ligne. Elle emploie 32 personnes, dispose d’un entrepôt à Laval et a réalisé un chiffre d’affaires de 12 M $ en 2023. Son prochain défi : percer le marché américain.

Conseil pour l’après-Dragon : « Préparez-vous à affronter la vague et à répondre rapidement à la demande, même si votre entreprise compte peu d’employés. »
— Mélissa Lambert
Mélissa Lambert

Mélissa Lambert

DESS en gestion – communication marketing 2014

Présidente et fondatrice, Design Lambert

Made in Québec

Êtes-vous effaré par la quantité d’objets promotionnels de piètre qualité reçus, et presque aussitôt jetés? Céline Juppeau, designer de formation, a justement créé Kotmo en 2014 pour transformer l’industrie des objets promotionnels et bâtir une économie plus responsable.

À ceux qui doutaient de la viabilité du projet, Céline Juppeau a prouvé depuis 10 ans qu’il est possible de développer, produire et commercialiser de beaux objets promotionnels fabriqués en majorité au Québec. Ses produits sont de qualité et répondent aux besoins des entreprises soucieuses de leur empreinte écologique.

Accompagnée de son associée, elle présente aux Dragons en avril 2023 son produit phare : le Ciklo, un stylo promotionnel recyclé et recyclable entièrement conçu et fabriqué au Québec. « C’est le stylo le plus écologique que l’on puisse trouver en Amérique du Nord », affirme-t-elle. L’incidence est immédiate : le chiffre d’affaires de Kotmo passe de 1,7 M $ en 2022 à 2,6 M $ en 2023, et le Ciklo représente 20 % des ventes.

Grâce à son passage à l’émission, Kotmo gagne en notoriété, en clientèle et en possibilités. Elle s’ouvre même au marché de détail pour le Ciklo, ce qui n’était pas prévu. « Aujourd’hui, on gagne des appels d’offres publics grâce à nos produits locaux et écologiques, et en 2024, on prévoit développer les marchés canadiens et américains », déclare Céline Juppeau.

Céline Juppeau

Céline Juppeau

Accélérateur Banque Nationale – HEC Montréal 2017

Fondatrice, Kotmo

Au-delà des attentes!

En mai 2023, les téléspectateurs et téléspectatrices ont découvert, en même temps que les cinq dragons, une petite machine bien innovante : un distributeur qui filtre et aromatise l’eau du robinet à l’aide de capsules en verre réutilisables. Ce produit, créé par Bello Water, vise à réduire la consommation de bouteilles de plastique non recyclables en offrant une eau de meilleure qualité et de meilleur goût.

Les ingénieurs Clément Bouland et Marc Schaal travaillent sur ce projet depuis 2019. Grâce à l’impression 3D et aux commentaires des utilisateurs et utilisatrices qui ont servi à améliorer plus de 200 prototypes, ils ont développé un filtre à eau unique qu’ils ont présenté aux dragons. « Avant notre passage, nous n’avions encore pas de chiffre d’affaires, raconte Clément Bouland. Nous avions investi près de 2 M $ en temps et déposé des brevets. »

Séduit par le concept, le dragon Georges Karam a investi à ce jour 1,5 M $ dans la jeune pousse. En plus de lui apporter son soutien logistique, stratégique et relationnel, il l’héberge même dans ses locaux. En janvier dernier, l’équipe a remporté le Prix du meilleur produit au salon Consumer Electronics Show de Las Vegas, et son innovation a été saluée de belle façon par la critique.

Après la diffusion de l’émission, Bello Water a reçu, en cinq jours seulement, une précommande de 100 000 $, preuve de l’intérêt des consommateurs et consommatrices pour le produit. Le filtre Bello est actuellement en production industrielle, ce qui implique de fréquents voyages en Chine pour contrôler la qualité des moules et des produits. La livraison des premiers filtres à eau et infuseurs Bello est prévue pour l’été 2024.

Clément Bouland et Marc Schaal

Accélérateur Banque Nationale – HEC Montréal 2021

Cofondateurs, Bello Water