Printemps 2024 – VOL. 22, N° 2

Faire différemment… pour se démarquer

Federico Pasin

Directeur, HEC Montréal

De tout temps, HEC Montréal s’est fait un devoir non seulement de former des talents de haut niveau dans tous les domaines de la gestion, mais d’apporter aussi sa contribution, tant en s’attaquant aux enjeux actuels qu’en cherchant à anticiper ceux à venir.

Cette approche nous a notamment permis de développer une expertise dans des créneaux de prime abord assez inusités pour une école de gestion. Ainsi, avant même qu’ils ne soient dans la mire des organisations, nous avons abordé des sujets qui sont devenus depuis de véritables préoccupations pour les gestionnaires : développement durable, responsabilité sociale des entreprises, innovation sociale, valorisation des données, expérience utilisateur, gestion de l’énergie…

Si bien qu’aujourd’hui, au-delà des cours classiques en gestion, notre école offre des programmes novateurs et chapeaute une multitude d’initiatives allant de la créativité en affaires au management des arts, en passant par la gestion de l’impact social ou encore celle de la santé ou du sport. Nos programmes ouvrent la voie à des approches d’avant-garde et à des solutions créatives pour faire face aux grands défis de notre société.

Un impact social, ici et ailleurs

À titre d’exemple, le Pacte pour l’inclusion au travail des personnes immigrantes, qui vient de célébrer sa troisième édition. Piloté en collaboration avec la Ville de Montréal, ce projet, initié par le pôle IDEOS HEC Montréal, vise à favoriser l’accès à des emplois qualifiés et le développement professionnel de nouveaux arrivants et arrivantes. Ce programme d’accompagnement offre aux entreprises participantes une formation sur mesure encadrée par des équipes de recherche et des expertes et experts pluridisciplinaires. À ce jour, des milliers de personnes ont bénéficié de retombées positives liées à cette initiative qui contribue à faire avancer les connaissances sur les meilleures pratiques en matière d’inclusion.

Autre projet digne de mention : Renouveau FJ, qui vise à accélérer la transition énergétique au Sénégal en mobilisant les femmes et les jeunes. Financé par le Centre de recherches pour le développement international et réalisé en collaboration avec plusieurs organisations du Sénégal et du Canada – dont le pôle IDEOS HEC Montréal et Développement international Desjardins –, ce projet vise à mieux comprendre les barrières qui freinent l’adoption des technologies propres dans ce pays africain et à expérimenter des solutions susceptibles de les contrer.

« Plus que jamais, HEC Montréal se distingue par sa volonté de former des leaders en gestion innovants et créatifs. »

Mieux outiller la direction

En réponse à un besoin clairement exprimé par le milieu sportif québécois et documenté par une étude effectuée par le Pôle sports HEC Montréal, le gouvernement du Québec a récemment investi 3,3 millions de dollars pour favoriser la professionnalisation de ce secteur. Ainsi, l’expertise du Pôle sports sera mise à contribution pour développer, en collaboration avec des partenaires, des outils et des formations qui seront offerts gratuitement aux gestionnaires et aux administrateurs des organismes de sport et de loisir. Ces outils porteront notamment sur la gouvernance, l’éthique organisationnelle, la gestion et le leadership. Plus de 1 000 personnes pourraient en bénéficier chaque année et, par ricochet, toute la société.

En parallèle, l’équipe du pôle Mosaic HEC Montréal s’apprête à inaugurer la 16e édition de l’École d’été en management de la créativité et de l’innovation. Au fil du temps, ce programme intensif, mené en collaboration avec l’Université de Barcelone, est devenu une véritable référence internationale et a attiré des centaines de gestionnaires désireux de sortir des sentiers battus.

À la lumière de ces quelques exemples, une évidence s’impose : plus que jamais, HEC Montréal se distingue par sa volonté de former des leaders en gestion innovants et créatifs qui contribuent de manière responsable au succès des organisations et à la transition durable de la société.

Ce constat me rend particulièrement fier de servir un établissement universitaire qui a toujours su faire preuve d’audace en initiant et en soutenant des projets qui génèrent des retombées concrètes pour notre société.