En 2016, plus de 4 800 généreux donateurs ont répondu à l’appel, permettant à la Fondation HEC Montréal d’amasser 10 512 608 $ en engagements de dons et d’ainsi poursuivre son appui à l’École afin qu’elle puisse former une relève de calibre mondial. Le don moyen a également enregistré une croissance : de 98 $ en 2015, il a atteint 118 $ l’an dernier.
Grâce à ces dons, plus de 1 M$ pourront être remis aux étudiants sous forme de bourses et plus de 2 M$ serviront à la recherche, à l’enseignement, au milieu de vie et à la vie étudiante.

LA FONDATION SOULIGNE L’EXCELLENCE DU PERSONNEL ENSEIGNANT

Depuis plusieurs années, la Fondation HEC Montréal finance en grande partie les Prix de recherche et de pédagogie remis annuellement pour récompenser l’excellence du personnel enseignant. Ainsi, lors de la cérémonie tenue le 30 novembre dernier, 11 des 13 prix accordés ont bénéficié du soutien de la Fondation, notamment les Grands Prix remportés par les professeurs Georges Dionne (recherche) et Jean Talbot (pédagogie). Ces distinctions représentent un montant moyen de 65 000 $ accordé annuellement par la Fondation.
« Appuyer l’École de toutes les façons possibles fait partie de notre mission, souligne Marie-Claude Roy, directrice, opérations et administration, de la Fondation. Pour former une relève d’exception, l’excellence du corps professoral est primordiale. Il est donc essentiel de les motiver et de les récompenser comme il se doit. »

LES UNITÉS DE VALEUR : POUR UN DON SIMPLE ET ACCESSIBLE

En tant que professeur, il est possible de transférer ses unités de valeur (UV) en don à la Fondation et de participer ainsi au développement de l’École et de ses étudiants. C’est d’ailleurs ce qu’a choisi de faire le professeur agrégé Serge Poisson-de Haro.
Ce qui l’a motivé ? « L’idée de pouvoir redonner ce que j’ai reçu, souligne-t-il. Le travail du professeur se fait avec la contribution des étudiants en recherche, par exemple. Pour moi, il était donc très important de leur manifester ma reconnaissance. »
Étroitement lié à la maîtrise en management des entreprises culturelles, Serge Poisson-de Haro trouvait tout naturel que son don serve à la création d’une bourse pour les étudiants de ce programme.
« Les arts et la culture sont nécessaires à la santé de notre société, affirme-t-il. Or, les organismes culturels n’ont souvent pas beaucoup de financement; pourtant, un organisme bien géré, c’est un organisme pérenne. » Ainsi, plus il y aura de gestionnaires bien outillés, mieux notre société se portera.
De là est né le Fonds impact – Gestionnaires organismes culturels. « Mon but était surtout d’inciter d’autres collègues qui ne pourraient pas contribuer autrement à y participer, afin que cela devienne un effort collectif, fait valoir le professeur en management. Ce serait génial si cela pouvait les amener à créer des bourses dans d’autres domaines, en développement durable, par exemple. Cela permettrait à HEC Montréal d’avoir un impact social encore plus grand. »

Qu’est-ce qu’une « UV » ?

Une unité de valeur (UV), c’est la reconnaissance des efforts particulièrement soutenus déployés par un professeur dans la réalisation de ses activités, c’est-à-dire l’encadrement d’étudiants, la recherche et le rayonnement interne. Les UV peuvent être transformées en libération de tâches d’enseignement, encaissées sous forme de montant forfaitaire ou encore offertes à la Fondation HEC Montréal.

LES GRANDS DONATEURS DE 2016

POUR APPUYER DES PROJETS ET LA RECHERCHE

La Fondation Jarislowsky s’est engagée à remettre 15 000 $ pour soutenir Hectare urbain, un projet d’agriculture urbaine qui intègre les piliers du développement durable à HEC Montréal.

De nouveaux partenaires se sont ajoutés :

  • La SAQ, Atelier La Flèche de Fer et L’Oréal Canada, avec un appui de 75 000 $ au Carrefour logistique;
  • Playtica et Desjardins Groupe d’assurances générales, qui se sont associés à Tech3Lab;
  • TV5 Québec et TV5 Monde, qui ont offert 120 000 $ en commandites au Pôle médias;
  • Plusieurs partenaires universitaires, dont les universités Queen’s, Brock, McGill, New Brunswick, Windsor et Ryerson, qui ont offert 60 000 $ en commandites au Pôle santé pour le projet « Des idées en santé pour le Québec ».

Grâce au don conjoint de 650 000 $ de Merck, Lareau Assurances, Desjardins, Nespresso et Fastenal, le professeur Jean-Luc Geha a pu mettre sur pied l’Institut de vente HEC Montréal, dont la mission est de devenir LA référence canadienne en matière de vente, et ce, tant sur le plan de la recherche que de la formation.

Lancement de l'institut de vente

Michel Patry, directeur de HEC Montréal, Renaud Legoux, professeur agrégé au Département de marketing, François Haurat, chargé de cours au Département de marketing, et Jean-Luc Geha, directeur de l’Institut de vente HEC Montréal.

Photo : Sylvie Trépanier

NOUVEAUX VENUS AU CONSEIL DES GOUVERNEURS

Conseil GouverneursEn 2016, la Fondation a accueilli trois nouveaux membres à son Conseil des Gouverneurs : Jean-François Cloutier (B.A.A. 2008), d’Industrielle Alliance Groupe financier – le plus jeune membre du Conseil –, Guy Bélisle (B.A.A. 1976), retraité de la Banque Scotia, et Yanick Blanchard (B.A.A. 1998), de la Financière Banque Nationale. Le conseil compte maintenant 105 leaders.

MortierCRÉATION DE NOUVELLES BOURSES

La Fondation Paul-A.-Fournier s’est engagée à verser 300 000 $ sur une période de six ans pour la création de bourses en entrepreneuriat.
Atypic a pour sa part offert 15 000 $ pour soutenir un nouveau programme de bourses aux cycles supérieurs visant à effectuer des travaux de recherche dans le domaine pluriel (OBNL et organismes de charité), en plus de soutenir le Pôle IDEOS par des dons de service.
Les Bourses AGA assurances collectives pourront être distribuées, grâce à un montant de 10 000 $ offert par Groupe financier AGA.

Flèche droite blanche

Pour en savoir plus sur les résultats
de la campagne de 2016

hec.ca/fondation/rapport-annuel-2016