DÈS L’AUTOMNE 2016, HEC MONTRÉAL ACCEPTERA LES INSCRIPTIONS À SON TOUT PREMIER PROGRAMME OFFERT ENTIÈREMENT EN LIGNE: LE CERTIFICAT EN GESTION D’ENTREPRISE.

Pour Michel Vézina, directeur des programmes de certificat, ce projet est hautement stratégique pour l’École. « L’impact des technologies de l’information se fait sentir partout, du secteur de la musique à celui du commerce. Il est clair que les TI vont aussi transformer en profondeur le monde de l’éducation. »
« Le succès que HEC Montréal connaît avec ses cours hybrides, qui combinent l’apprentissage en classe et en ligne, l’illustre éloquemment, affirme Michel Vézina. Au cours des cinq dernières années, nous avons donné 32 cours hybrides à quelque 5371 étudiants. L’engouement pour cette formule est tel que la direction m’a confié le mandat d’explorer le potentiel d’une formation 100 % en ligne. »

L’École a décidé de mener ce pilote avec le certificat en gestion d’entreprise, parce qu’il est constitué de cours multidisciplinaires de base et qu’il fait l’objet d’une forte demande. Deux premiers cours 100 % en ligne ont été lancés en janvier dernier : Comprendre les états financiers et Comportements et relations humaines au travail. D’autres suivront au cours de la prochaine année.

Quelque 66% des étudiants de HEC Montréal se disent très intéressés ou intéressés à suivre des cours en ligne.

« Notre défi, poursuit l’enseignant et gestionnaire, consiste à faire en sorte que ces nouveaux cours en ligne soient aussi bons, sinon meilleurs, que les cours traditionnels. D’une part, l’image de HEC Montréal est en jeu dans ce projet. D’autre part, la formation doit être dynamique et de qualité, afin d’éviter le décrochage. »
Concevoir un cours en ligne qui réponde aux attentes des étudiants requiert un véritable travail d’équipe, précise Michel Vézina. Au cœur de ce processus se trouve l’enseignant, qui doit investir une énergie considérable pour développer les contenus à transmettre. « Pour un professeur, il est aussi exigeant de créer le contenu d’une séance en ligne que d’écrire un chapitre de livre. Et concevoir un cours complet équivaut carrément à rédiger tout un ouvrage. »
« La qualité de notre production se compare avantageusement à celle des cours en ligne offerts par les grandes universités, soutient le directeur. Et notre signature est exclusive. Nous misons en fait sur des contenus collés aux réalités du marché du travail. À titre d’exemple, les étudiants peuvent assister à des entrevues menées auprès de dirigeants ou à des visites d’entreprises. »

Les cours hybrides de HEC Montréal : de plus en plus populaires

« Les cours en présentiel existeront toujours, car beaucoup d’étudiants les préfèrent aux autres types de formation. Toutefois, l’apprentissage en ligne compte de plus en plus d’adeptes, notamment chez les travailleurs qui désirent parfaire leur formation tout en conciliant le travail et la famille. L’École doit donc s’adapter à ces nouvelles réalités et miser sur les TI pour mieux répondre à ces besoins », conclut Michel Vézina.

Illustration : iStock. Photo : Jean Martin

Flèche droite

MINIBIO

Michel Vézina Michel Vézina est professeur titulaire au Département de sciences comptables de HEC Montréal. En tant que directeur des programmes de certificat, il pilote actuellement la mise sur pied des premiers programmes de l’École offerts entièrement en ligne.