Responsable du programme d’échanges internationaux depuis 18 ans, Jacqueline Lemay a parcouru le monde et permis à des milliers d’étudiants d’acquérir l’expérience d’une vie à l’étranger. Elle entreprendra bientôt une autre aventure : celle de la retraite.

En 1998, alors que les universités québécoises en étaient à leurs balbutiements en matière d’échanges étudiants, HEC Montréal avait déjà tissé des liens avec une soixantaine d’établissements européens. C’est avec cette longueur d’avance prise grâce au savoir-faire de Jean-Denis Duquette, ancien secrétaire général de l’École, que Jacqueline Lemay accepta de poursuivre cette œuvre. Un défi que la responsable du programme d’échanges internationaux relève avec brio depuis les 18 dernières années. Résultat : l’École possède aujourd’hui le plus important programme d’échanges des facultés de gestion du Canada. Chaque année, plus de 500 étudiants au baccalauréat partent étudier dans l’une des 127 universités partenaires réparties dans 40 pays, et ces établissements en envoient tout autant à HEC Montréal.

Jacqueline Lemay

« Pour beaucoup de jeunes, l’échange représente un passage obligé où ils partent à la découverte d’eux-mêmes. »

L’ÊTRE HUMAIN D’ABORD !

Au cœur des préoccupations de Jacqueline Lemay se trouve l’être humain. « Nos partenariats vont bien au-delà de simples ententes sur papier, déclaret-elle. Ils sont “vivants”, car ils impliquent tant les administrateurs universitaires que les étudiants. » Pendant deux ans, elle a présidé le comité social des employés de l’École et a organisé notamment une vaste vente-débarras au profit du CHU Sainte-Justine.
Telle une diplomate, cette dynamique femme de 61 ans a su faire preuve de persévérance et de doigté pour gagner la confiance de ses universités partenaires. Son meilleur coup ? La signature d’une entente avec l’Université de Melbourne, résultat d’un patient labeur de 10 ans. « J’étais tellement fière ! s’exclame-t-elle. C’est l’une des meilleures universités d’Australie. » Il faut savoir que l’Océanie est à la fois le marché le plus difficile à percer et le plus prisé par les étudiants de HEC Montréal. « Ils veulent tous y aller. Le surf et les plages les font rêver », observe Jacqueline Lemay avec un sourire espiègle.

(1) Jacqueline Lemay, entourée de trois membres de son équipe lors de l’accueil d’étudiants étrangers au B.A.A., en août 2006. Deux d’entre elles travaillent à ses côtés depuis 18 ans : Karine Deshayes (extrême gauche) et Geneviève Benoit (à sa droite). (2) En 1994, lors d’une vente de gâteaux préparés par des employés de HEC Montréal pour la campagne de Centraide. (3) Employée fidèle, Jacqueline Lemay a aussi occupé pendant 14 ans le poste de responsable du service du prêt et du rangement à la Bibliothèque Patrick-Allen (1990).

(1) Jacqueline Lemay, entourée de trois membres de son équipe lors de l’accueil d’étudiants étrangers au B.A.A., en août 2006. Deux d’entre elles travaillent à ses côtés depuis 18 ans : Karine Deshayes (extrême gauche) et Geneviève Benoit (à sa droite). (2) En 1994, lors d’une vente de gâteaux préparés par des employés de HEC Montréal pour la campagne de Centraide. (3) Employée fidèle, Jacqueline Lemay a aussi occupé pendant 14 ans le poste de responsable du service du prêt et du rangement à la Bibliothèque Patrick-Allen (1990).

La responsable s’est toujours fait un point d’honneur de rencontrer tous les étudiants admissibles au programme. « Je m’assure ainsi d’envoyer le bon étudiant au bon endroit. » Autrefois, participer à un échange constituait une « valeur ajoutée » dans le parcours d’un étudiant; aujourd’hui, c’est devenu un incontournable. « Pour beaucoup de jeunes, l’échange représente un passage obligé où ils partent à la découverte d’eux-mêmes », souligne-t-elle.
Après avoir parcouru le monde en quête de nouveaux partenariats, Jacqueline Lemay se prépare pour un nouveau périple : la retraite. « Je veux m’occuper de moi et des miens. C’est donc mon voyage intérieur qui s’amorcera l’automne prochain. »

Photos : Maude Chauvin (portrait); AHEC – Fonds des Services de production graphique et d’impression, A071/X99,0007 (photo 1),
AHEC – Fonds du Service de l’audiovisuel, A054/X99,0010 (photo 2) et AHEC – Fonds du Service de l’audiovisuel, A054/X99,0008 (photo 3).