Tout au cours de notre vie, nous bâtissons un patrimoine, et c’est à nous qu’il revient de décider à qui nous aimerions le laisser. Car, loin de n’être qu’une histoire d’argent, un legs est d’abord et avant tout une question de valeurs. Lesquelles aspirons-nous à transmettre ? Quelle empreinte souhaitons-nous laisser ?

Pour bon nombre de personnes, il importe que ce geste ultime ait un sens comme, par exemple, redonner à la société une partie de ce qu’elle leur a apporté. Cette aspiration peut évidemment s’exprimer de multiples façons. Certains choisissent le don testamentaire. Et, contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette option n’est pas l’apanage des personnes retraitées ou fortunées. Selon un sondage CROP mené en 2017, près de 60 % des résidents de Montréal et de Québec âgés entre 35 et 54 ans avaient déjà effectué un don planifié ou avaient l’intention de le faire.

« Le don testamentaire, c’est une réflexion sur l’empreinte que l’on aspire à laisser, sur les valeurs que l’on désire transmettre à ses proches, souligne Mireille Lafond (B.A.A. 1979), directrice – Dons majeurs et planifiés à la Fondation HEC Montréal. Simple, accessible et durable, ce type de don permet de contribuer à transformer la vie d’individus en ayant un impact réel sur leur cheminement. »

Andrée Crevier

quote noireSI CE DON PEUT PERMETTRE À DES ÉTUDIANTS DE BÉNÉFICIER DE BOURSES ET DE SERVICES OU ENCORE AIDER DES PARENTS ÉTUDIANTS QUI DOIVENT ASSUMER DES CHARGES FINANCIÈRES, C’EST UNE BELLE CONTINUITÉ.quote droite
ANDRÉE CREVIER
(MBA 1992)
Présidente et consultante principale, Visaction

PERMETTRE DE GRANDES CHOSES

Les acteurs engagés dans leur milieu décident souvent de faire un don testamentaire à un organisme qui a marqué leur vie, peu importe leur situation financière ou leur âge. C’est d’ailleurs ce qu’a fait Andrée Crevier (MBA 1992), présidente et consultante principale, Visaction, services-conseils en développement de marchés.

« Quand on m’a informée de l’existence de ce type de dons, j’ai décidé d’en faire deux, pour soutenir deux causes qui me tiennent particulièrement à cœur, souligne la généreuse donatrice. J’ai notamment choisi HEC Montréal, car l’éducation, c’est très important. Personnellement, je n’ai pas eu la chance de faire mes études de jour, j’ai dû travailler en même temps. Alors, si ce don peut permettre à des étudiants de bénéficier de bourses et de services ou encore aider des parents étudiants qui doivent assumer des charges financières, c’est une belle continuité. Et si, par surcroît, cette contribution pouvait favoriser la réalisation de grandes choses et inciter les bénéficiaires à redonner ensuite au suivant, ce serait encore mieux. »

UN IMPACT CONCRET ET MAJEUR

Parlez-en d’ailleurs à Virginie Francoeur (B.A.A. 2013 et M. Sc. 2015), première récipiendaire de la bourse d’excellence Danielle Dagenais-Pérusse en 2015. Créée grâce au legs testamentaire de cette philanthrope remarquable qui, même si elle n’était pas fortunée, pensait que tout don pouvait faire la différence, cette bourse a eu un impact majeur sur la vie de cette diplômée de l’École, qui poursuit actuellement ses études de doctorat à l’Université Laval, en plus d’y enseigner : « Recevoir une bourse nous redonne confiance en ce que l’on fait et nous fournit des munitions pour la suite, souligne Virginie Francoeur. Je commençais à rédiger mon mémoire de maîtrise quand je l’ai obtenue, et voir qu’on croyait en mon projet, qu’on le trouvait intéressant et pertinent pour la société, a vraiment été un tremplin pour moi. »

quote noireMme DAGENAIS-PÉRUSSE EST UNE SOURCE D’INSPIRATION POUR MOI. JE ME SUIS DIT : SI ELLE A RÉUSSI DANS UN DOMAINE QUI ÉTAIT ALORS DAVANTAGE RÉSERVÉ AUX HOMMES, MOI AUSSI, JE PEUX, TOUT COMME JE PEUX AUSSI CONTRIBUER À LA SOCIÉTÉ.quote droite
VIRGINIE FRANCOEUR
(B.A.A. 2013 et M. Sc. 2015)
Première récipiendaire de la bourse d’excellence
Danielle Dagenais-Pérusse

VIRGINIE FRANCOEUR

« Je voulais être à la hauteur de cette bourse-là sur le plan des valeurs, de l’héritage, poursuit-elle, car Mme Dagenais-Pérusse [MBA 1975] est une source d’inspiration pour moi. Je me suis dit : si elle a réussi dans un domaine qui était alors davantage réservé aux hommes, moi aussi, je peux, tout comme je peux aussi contribuer à la société. C’est pour cette raison que j’ai ensuite décidé de m’engager dans plusieurs projets bénévoles et de poursuivre au doctorat. »

TRANSMETTRE SES VALEURS

En plus de soutenir des générations futures qui contribueront à la société par leurs actions, ces dons peuvent aussi avoir des répercussions positives sur la famille des donateurs, comme sur celle d’André Waechter (Sciences comptables 1968), qui a tenu à inculquer très tôt à ses enfants des valeurs de philanthropie. C’est donc sans surprise que sa fille, Hélène Waechter, avocate en droit criminel, a appris qu’il prévoyait faire un don testamentaire à HEC Montréal.

HÉLÈNE WAECHTER

quote noireJ’AI TOUJOURS SU QUE HEC MONTRÉAL COMPTAIT BEAUCOUP POUR MON PÈRE, CAR IL ACCORDE BEAUCOUP D’IMPORTANCE À L’ENTREPRENEURIAT. SON GESTE ENVERS L’ÉCOLE ME FAIT CHAUD AU CŒUR; C’EST UN HÉRITAGE TELLEMENT CONCRET POUR TOUTE NOTRE FAMILLE ET POUR LA PROCHAINE GÉNÉRATION !quote droite
HÉLÈNE WAECHTER, avocate
en droit criminel, accompagnée
de son père, ANDRÉ WAECHTER
(Sciences comptables 1968)

« Notre père nous a fait comprendre très jeunes l’importance d’aider les autres, mentionne-t-elle avec fierté. J’ai toujours su que HEC Montréal comptait beaucoup pour mon père, car il accorde beaucoup d’importance à l’entrepreneuriat. Son geste envers l’École me fait chaud au cœur; c’est un héritage tellement concret pour toute notre famille et pour la prochaine génération ! »

Quels que soient vos moyens, vous pouvez vous aussi donner l’éducation en héritage, jouer un rôle déterminant dans la réussite des générations futures et partager avec elles vos valeurs.

Pour en savoir plus sur les options possibles, consultez le site de la Fondation HEC Montréal ou communiquez en toute confidentialité avec Cristine Lamoureux, conseillère, Dons majeurs et planifiés (514 340-6658; cristine.lamoureux@hec.ca). ∙

Avantages

AVANTAGES POUR LE DONATEUR

Fierté de contribuer à la prospérité de la société québécoise en appuyant l’économie du savoir et de la connaissance;
Satisfaction de donner tout en maintenant la gestion de vos actifs et le droit de jouissance du bien que vous céderez à votre décès;
Possibilité de modifier votre don de votre vivant;
Aucun impôt sur le gain en capital des titres boursiers que vous léguez;
Aucuns frais de votre vivant, à l’exception des frais juridiques relatifs au testament;
Obtention d’un reçu qui vous permettra de réduire l’impôt que devra payer votre succession.

Illustration : iStock – Photo : Emilie Nadeau (portrait d’Hélène et André Waechter).