HEC MONTRÉAL, PARTENAIRE DU PROJET SCALE.AI

HEC Montréal figure parmi les partenaires universitaires de la supergrappe SCALE.AI sur les chaînes d’approvisionnement propulsées par l’intelligence artificielle, à laquelle le gouvernement du Canada a attribué un financement de 230 M$. L’École collabore à cette initiative en mettant de l’avant son expertise en formation, commercialisation et développement des affaires. Elle compte sur l’un des corps professoraux les plus talentueux et les plus expérimentés au Canada dans les domaines des chaînes d’approvisionnement, de la logistique, de la recherche opérationnelle et de l’intelligence artificielle.

SCALE A.I.

Michel Patry, directeur de HEC Montréal, Robert Gagné, directeur de la recherche et du transfert, HEC Montréal, Valérie Plante, mairesse de Montréal, Alain Dudoit, vice-président sénior, Partenariats (a.i.), SCALE.AI, Marc Garneau, ministre des Transports, Hélène Desmarais, présidente du C.A. de HEC Montréal, présidente exécutive du CEIM et coprésidente de SCALE.AI, Gilles Savard, directeur général d’IVADO, Tristan Mallet, directeur général de SCALE.AI, et Ramy Sedra, leader, Conseils en analytique des données, PwC.

4,9 M$ POUR AMÉLIORER LES TÉLÉCOMMUNICATIONS

L’École a reçu une importante subvention des gouvernements fédéral et provincial pour se doter d’un nouveau réseau de télécommunication à haute capacité qui répondra mieux aux besoins de l’enseignement et de la recherche, dont les travaux requièrent des vitesses de transmission et des capacités de plus en plus élevées en raison des grands volumes de données qui doivent circuler.

UNE SUBVENTION DE 2,5 M$ POUR LE CRIMT

Le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada a accordé au Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT) de HEC Montréal une subvention de 2,5 M$ qui lui permettra de participer à une importante initiative de recherche internationale sur l’avenir du travail.

Les chercheurs Marc-Antonin Hennebert, Urwana Coiquaud, Christian Lévesque et Lucie Morissette.

Les chercheurs Marc-Antonin Hennebert, Urwana Coiquaud, Christian Lévesque et Lucie Morissette.

DE SOLIDES ALLIÉS POUR CDL-MONTRÉAL

Creative-LabLa Banque Nationale, la Banque de Montréal, la Banque Royale du Canada et l’Espace CDPQ ont injecté quelque 8 M$ dans CDL-Montréal (Creative Destruction Lab-Montréal), un programme d’aide au démarrage d’entreprises émergentes lancé par HEC Montréal, en collaboration avec l’École de gestion Rotman de l’Université de Toronto. Quelque 28 startups dans le domaine de l’intelligence artificielle font actuellement partie de la première cohorte du volet montréalais de ce programme qui se terminera en juin prochain.

UN DOUBLÉ DE DOUBLE DIPLÔME

HEC Montréal a signé des ententes de double diplôme avec deux institutions classées parmi les meilleures en Europe : l’Université Bocconi, située à Milan, et l’ESCP Europe, qui possède des campus à Berlin, Londres, Madrid, Paris et Turin. Ces alliances permettront aux étudiants de HEC Montréal et de ces deux établissements d’obtenir une riche formation assortie d’un double diplôme.

Léon Laulusa, directeur général adjoint d’ESCP Europe, Frank Bournois, directeur général d’ESCP Europe, et Federico Pasin, secrétaire général et directeur des activités internationales de HEC Montréal.

UNE DEUXIÈME COLLATION DES GRADES À BRAZZAVILLE

Dix-neuf étudiants de la République du Congo ont reçu leur D.E.S.S. en gestion du secteur de l’énergie. Il s’agit de la deuxième cohorte à obtenir ce diplôme depuis l’instauration du programme à Brazzaville, en 2014. Une fois de plus, ce programme a été offert grâce au soutien du gouvernement congolais.

 D.E.S.S. Congo

Les nouveaux diplômés entourent Hassan N. Taghvaï, directeur, Service des activités internationales et de la mobilité étudiante de HEC Montréal, Bruno J.R. Itoua, ministre de l’Enseignement supérieur de la République du Congo, et Federico Pasin, secrétaire général de HEC Montréal.

DE NOUVEAUX PONTS ENTRE LE QUÉBEC ET LA CHINE

L’Institut d’entrepreneuriat Banque Nationale – HEC Montréal (IEBN) a signé une série d’ententes avec des partenaires lors de la récente mission économique du Québec en Chine. Plusieurs représentants québécois accompagnaient alors le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, notamment le directeur de l’IEBN, Luis Cisneros, ainsi que 12 entrepreneurs issus des programmes d’accompagnement de l’IEBN, du programme entrePrism et du Parcours entrepreneurial Rémi Marcoux.

Mission en Chine

Assis : Alvin Wang Graylin, président de HTC Vive-Chine, Luis Cisneros, directeur de l’IEBN, et Winston Chan, conseiller principal à l’IEBN. Debout : John McCallum, ambassadeur du Canada en Chine, Philippe Couillard, premier ministre du Québec, Stéphane Billette, ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, et Jean-François Lépine, directeur des représentations du gouvernement du Québec en Chine.

HEC MONTRÉAL :

TOUJOURS PARMI LES MEILLEURS AU MONDE !

TROIS PROGRAMMES DE MAÎTRISE DE L’ÉCOLE SE DÉMARQUENT DANS LE PLUS RÉCENT QS BUSINESS SCHOOL RANKING : LA MAÎTRISE EN GESTION (M. SC.) – FINANCE, LA MAÎTRISE EN GESTION (M. SC.) – AFFAIRES INTERNATIONALES ET LE MBA.

LE MBA DE HEC MONTRÉAL S’EST UNE FOIS DE PLUS DISTINGUÉ ET ACCÈDE AU PALMARÈS ANNUEL DU CEO MAGAZINE. SELON LE CLASSEMENT DE 2018, L’ÉCOLE FIGURE DANS LE PREMIER TIERS DES MEILLEURES ÉCOLES EN AMÉRIQUE DU NORD À OFFRIR UN PROGRAMME DE MBA.

CETTE ANNÉE ENCORE, LE MAGAZINE AMÉRICAIN BLOOMBERG BUSINESSWEEK CLASSE L’ÉCOLE AU 31E RANG DES MEILLEURES INSTITUTIONS INTERNATIONALES EN DEHORS DES ÉTATS-UNIS QUI OFFRENT UN MBA. IL S’AGIT DE LA SEPTIÈME PARUTION DE HEC MONTRÉAL DANS CE PRESTIGIEUX PALMARÈS QUI REPOSE PRINCIPALEMENT SUR L’OPINION DES EMPLOYEURS.

Lancement de la Chaire UX

Marc Fredette et
Pierre-Majorique Léger.

CRÉATION D’UNE CHAIRE DE RECHERCHE EN EXPÉRIENCE UTILISATEUR

HEC Montréal a lancé la toute première chaire industrielle de son histoire avec l’appui financier du Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada et de Prompt, le Consortium de recherche et d’innovation en technologies de l’information du Québec. Six partenaires industriels – D-Box, Deloitte, JDA Software, Mouvement Desjardins, Sobeys et Vidéotron – contribuent aussi au financement total de la Chaire, qui s’élève à 7,6 M$. Ces entreprises pourront ainsi profiter des travaux de recherche dirigés par les professeurs Pierre-Majorique Léger et Marc Fredette pour optimiser l’expérience utilisateur de leurs clients respectifs.

Photo : Tech3Lab

Jean C. et Jocelyne Monty.

Jean C. et Jocelyne Monty.

1 M$ POUR SOUTENIR LA RELÈVE
EN FINANCE

L’homme d’affaires Jean C. Monty a offert une contribution financière de 600 000 dollars qui s’est ajoutée aux 400 000 dollars déjà mis à la disposition de l’École en 2013, pour la création des Bourses en finance Jocelyne et Jean C. Monty. Cette contribution additionnelle porte donc à un million de dollars son don total à HEC Montréal.

UN DON DE 5 M$ POUR L’ENTREPRENEURIAT SOCIAL

UN DON DE 5 M$ POUR L’ENTREPRENEURIAT SOCIAL

Raymond Langlois, sa conjointe, Mary Célyne Traversy, et Michel Patry.

Raymond Langlois, vice-président et gestionnaire de portefeuille au Groupe Langlois, RBC Gestion de patrimoine, RBC Dominion valeurs mobilières, a consenti un don testamentaire de 5 M$ pour soutenir les entrepreneurs sociaux. Il s’agit du plus important legs testamentaire jamais accordé à l’École. Ce généreux diplômé s’est aussi engagé à faire un don de 250 000 dollars réparti sur les cinq années à venir. Ce don immédiat permettra de créer un programme d’appui aux entreprises sociales afin d’en assurer la croissance et la pérennité.